Les Jeunes libéraux-radicaux, PDC et UDC veulent donner la parole aux futures générations. Ensemble, nous nous engageons pour un contrat durable, ainsi que des mesures efficaces dans le cadre de la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. Le message publié à ce jour par le Conseil fédéral va sur la bonne voie, sans toutefois viser suffisamment loin. Nous appelons le Parlement à corriger la situation et à promouvoir un contrat durable intre-générationnel.

Dépolitiser le taux de conversion et lier lʼâge de la retraite à lʼespérence de vie

La prévoyance vieillesse est devenue, au fil des ans, un enjeu politique. Nous appelons désormais à une dépolitisation de cette question pour construire le débat et trouver des solutions :

1. Lier lʼâge de la retraite à lʼespérance de vie

65/65 nʼest pas une réforme révolutionnaire mais une étape attendue depuis longtemps déjà. En 1948, un retraité était financé par plus de 6 travailleurs. Depuis 2007, on compte 4 travailleurs pour 1 retraité. A lʼavenir, nous pensons que lʼâge de la retraite devrait être lié à lʼespérance de vie, en suivant un modèle déjà appliqué par le Danemark.

2. Dépolitiser le taux de conversion

Nous nous félicitons de la réduction du taux de conversion mais cette proposition du Conseil fédéral appartient déjà au passé. Lʼespérance de vie ainsi que le nombre de retraités ne cessent dʼaugmenter et nous devons tenir compte de cette évolution afin de garantir le contrat inter-générationnel.

3. Dépolitiser le mécanisme dʼintervention

Lʼintroduction dʼun mécanisme dʼintervention fait également sens et nous le soutenons. Toutefois, nous exigeons que des mesures soient dʼabord prises en termes dʼagustements structurels, avant dʼenvisager des hausses dʼimpôts.

Des mesures efficaces au lieu dʼune redistribution

Pendant que les partis à gauche de lʼéchiquier politique exigent une plus grande redistribution, les jeunes des partis bourgeois en appellent à des mesures efficaces et durables.