Prises de position

Climat

Le changement climatique est un défi majeur de notre siècle. En Suisse et dans le monde, nous pouvons déjà en ressentir les effets. Les Jeunes libéraux-radicaux reconnaissent que le réchauffement a une origine principalement anthropique et est une réalité scientifique. Nous sommes conscients que la hausse des températures impactera directement notre environnement, dans nos vallées et nos zones alpines, et qu’il nous faut agir.

Fédéralisme

En comparaison internationale, la Suisse possède – en tenant compte de leur petite taille – les collectivités locales qui disposent des pouvoirs les plus étendus, en matière de dépenses et de revenus. Selon les Jeunes libéraux-radicaux c’est précisément parce que la Suisse est si fortement décentralisée que les incitations à gérer l’argent du contribuable doivent être correctement définies. Les tâches doivent donc être réparties entre la Confédération, les cantons et les communes de manière à ce qu’elles soient exécutées aussi efficacement que possible. Les collectivités locales sont plus proches du citoyen et peuvent donc mieux répondre aux besoins spécifiques de la population en termes de fourniture de services publics.

Politique agricole

L’actuelle politique agricole s’opère au détriment des consommateurs, de l’économie – notamment l’industrie manufacturière et d’exportation – ainsi que des contribuables sous prétexte d’assurer notre sécurité alimentaire et une production écologique. Alors même qu’il serait possible, aussi dans le domaine alimentaire, de générer des bénéfices en vendant à la fois au niveau national et international grâce à une production de qualité
et la réputation du «Swiss Made».

Pour une Suisse 4.0

La numérisation a beaucoup à offrir – mais elle a finalement besoin d’un changement culturel ouvert d’esprit avec la bonne orientation.
Les compétences clés pour une navigation réussie au sein de la transformation numérique reposent sur un paysage éducatif et économique libéralisés.

Pour un congé parental libéral

Grâce à l’initiative populaire « Pour un congé paternité raisonnable – en faveur de toute la famille », le débat sur le rôle du père durant les premiers mois de son enfant va pouvoir se faire. Les Jeunes libéraux­-radicaux estiment l’intention bonne mais pas idéale. Nous prônons une réelle égalité au sein du couple. Ajouter quelques jours pour les pères au congé maternité n’est pas la solution. Les JLRS proposent une réelle réforme en transformant le congé maternité en un congé parental que les deux parents pourraient alors se partager.

Pour un financement juste et durable de la prévoyance vieillesse

Les perspectives pour la prévoyance vieillesse ne sont pas bonnes. Un solde négatif dans le fond AVS et un déficit annuel de 7 milliards de francs suisses sont à prévoir pour 2030. Le financement des rentes devient de plus en plus difficile en raison du taux de conversion élevé et de l’arrivée de la génération des baby-boomers à l’âge de la retraite.

Papier de position sur la politique européenne

Les JLRS reconnaissent le Conseil de l’Europe, ainsi que son texte fondamental, la DUDH. Nous soutenons le principe de la libre circulation et rejettons les interventions dans le libre marché telles que les contingents et les mesures d’accompagnement. De bonnes relations avec nos pays voisins sont essentielles.

Troisième réforme de l’imposition des entreprises

Le nouveau système doit garantir la compétitivité fiscale de la Suisse, tout comme sa position de partenaire de qualité fiable pour les entreprises étrangères et suisses, ainsi que pour les PME. De cette manière, les emplois seront maintenus et la prospérité garantie.

LGBT+

Les JLRS demandent:

  • La suppression du partenariat enregistré entre personnes du même sexe.
  • L’ouverture du mariage avec les mêmes droits et devoirs pour les couples du même sexe.

La politique de la drogue

Les Jeunes libéraux-radicaux demandent :

  • Aucune restriction supplémentaire, ni de taxe élevée pour l’alcool et le tabac.
  • La culture, le commerce et la consommation des drogues « douces » doivent être progressivement légalisés.
  • La consommation des drogues ne doit pas être pénalisée.
  • Le principe de responsabilité doit aussi être inscrit dans une réforme globale de la santé pour le consommateur de stupéfiants.

Non à la stratégie énergétique 2050

Les JLRS demandent entre autre:

  • D’abandonner tout de suite la voie empruntée par le Conseil Fédéral avec la Stratégie énergétique 2050 et de revenir en arrière autant que possible.
  • D’arrêter et de supprimer la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), une taxe incitative ne doit pas être introduite.
  • De refuser les interdictions technologiques.

Politique économique

Pour une économie libre avec un minimum d’interdictions et de règlementations.

Les Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse se conçoivent comme le parti libéral et proche de l’économie. En tant que défenseurs d’une politique économique libérale, ils s’opposent à toute interdiction et règlementation inutile et soutiennent des conditions-cadres attractives pour l’innovation et la concurrence. Le système économique libéral suisse est de plus en plus mis à l‘épreuve par des interdictions et des restrictions.

Politique sociale

Pour garantir le bien-être social dans un état libéral, à long terme

  • Le système de protection sociale suisse est la pierre angulaire de la stabilité politique et de la solidarité entre les générations. Ce système est aujourd’hui remis en question car les décisions politiques actuelles provoquent un endettement des générations futures et mettent ainsi fin à cette solidarité intergénérationnelle.
  • Nous exigeons des actions concrètes source de vision à long terme et productrices de stabilité. Nous refusons cette expansion illimitée de l’Etat et de la dette, au détriment des générations futures.