Réunis en Congrès extraordinaire ce dimanche, les délégués ont décidé de lancer une initiative pour assainir notre prévoyance vieillesse. Comme annoncé il y a un mois, cinq variantes ont été présentées. La variante retenue prévoit de relever progressivement l’âge de référence de la retraite à 66 ans pour toutes et tous, puis de le lier à l’espérance de vie. Un papier de position sur la politique climatique a également été adoptée.
Initiative populaire pour l’âge de la retraite 66/66 ans + Lier à l’espérance de vie
A l’issue du processus de sélection, les délégués ont décidé à l’unanimité de lancer une initiative populaire pour fixer l’âge de la retraite à 66 ans pour toutes et tous et le lier ensuite à l’espérance de vie. L’âge de la retraite sera d’abord relevé par tranches de deux mois jusqu’à 66 ans, puis lié à l’évolution de l’espérance de vie (par un facteur de 0,80). L’initiative prévoit des dispositions transitoires qui stipulent que l’âge de la retraite doit être connu cinq ans avant le départ à la retraite. Cela garantit aux citoyens une sécurité et une meilleure planification. Le relèvement progressif de l’âge de la retraite à 66 ans et l’uniformisation des âges de la retraite sont explicitement réglementés dans les dispositions transitoires. Enfin, celles-ci définissent la marche à suivre si le Parlement prend trop de temps pour mettre en œuvre les exigences de l’initiative.
Les Jeunes Libéraux-Radicaux vont maintenant soumettre le texte d’initiative à la Chancellerie fédérale et former un comité non partisan composé de toutes les générations. L’objectif est de commencer à collecter les signatures en août 2019.
Une politique climatique efficace grâce à l’échange de droits d’émission et à l’innovation
Après plusieurs mois de travail interne, le papier de position sur la politique climatique et environnementale a été adopté aujourd’hui. Les Jeunes Libéraux-Radicaux veulent relever efficacement le défi climatique en adoptant une ligne libérale. Nos propositions et exigences couvrent une large palette de domaines. Nous demandons notamment que la Suisse intègre le marché d’échange de quotas d’émissions européen, afin que les coûts réels du carbone soient intégrés par le marché. La science et le progrès technologique sont des aspects importants. Nous rejetons donc toute interdiction qui ne serait pas fondée sur des réalités scientifiques. Les Jeunes Libéraux-Radicaux demandent donc la levée de l’interdiction de construire des centrales nucléaires et la levée du moratoire sur les OGM. Le trafic aérien devrait être régulé et taxé conformément aux systèmes internationaux ou au moins européens, tels que le système CORSIA.
Vous trouverez ci-dessus le texte d’initiative provisoire et le document sur le climat adopté par nos membres.