Nous saluons la décision des Suisses de soutenir clairement la RFFA. Cette réforme fiscale est essentielle pour que la Suisse garde son attractivité et se consolide en tant que place économique forte. Néanmoins, nous mettons en garde à l’avenir contre les paquets de ce type qui obligent les citoyens à se prononcer sur des sujets différents sans pouvoir trancher.
Quoi qu’il en soit, nous ne tombons pas dans l’euphorie : le financement supplémentaire de l’AVS prévu par RFFA représente certes une bouffée d’air pour le premier pilier mais ne constitue en aucun cas une réponse durable et satisfaisante pour les Jeunes Libéraux-Radicaux. Nous avons perdu espoir en la capacité du gouvernement et du parlement de mettre en place une réforme structurelle de nos retraites. C’est pourquoi, nous présenterons lundi 20 mai nos propres propositions pour régler la question de la prévoyance vieillesse. Les délégués choisirons ensuite lors de notre Congrès du 23 juin la variante qui sera suivie.
En acceptant la modification de la loi sur les armes, les Suisses ont montré leur attachement à l’espace Schengen et à la collaboration que notre pays entretient avec ses voisins.  A l’instar des Jeunes Libéraux-Radicaux, les citoyens ont soutenu une loi qui permet de maintenir cet acquis tout en prenant en compte la tradition et les valeurs suisses. Le rejet de ce référendum est de bon augure en vue de l’initiative contre la libre-circulation des personnes. Les Jeunes Libéraux-Radicaux défendent cette liberté fondamentale des individus et seront encore une fois en première ligne pour défendre les intérêts des citoyens et des entreprises suisses.