Lors de leur Assemblée des délégués, pas moins de 70 Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse ont pris position à l’unanimité contre la Prévoyance Vieillesse 2020 pour les votations de septembre. Celle-ci serait entièrement à la charge de la jeune génération. Cela la rend injuste, insoutenable et non finançable. Les Jeunes Libéraux-Radicaux ont également rejeté le contre-projet à l’initiative pour la sécurité alimentaire avec quatre abstentions.

La réforme Prévoyance Vieillesse 2020 sera une votation décisive

C’est avec deux présentations sur le 1er et le 2ème pilier que fut l’ouverte la discussion sur la Prévoyance Vieillesse 2020.  La tant attendue augmentation d’âge de la retraite ne suffit pas à compenser l’augmentation de 70 francs des rentes des nouveaux retraités ou des couples.  L’augmentation de dépenses de l’AVS avec une augmentation moindre des recettes n’a pas de sens. La réduction du taux de conversion du deuxième pilier est trop faible et ne résout pas le problème à long terme.

Andri Silberschmidt, président des Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse, déclare: « La réforme Prévoyance Vieillesse 2020 sera une votation décisive. Celle-ci décidera de si le système des trois piliers pourra survivre ou non à long terme en Suisse. Nous nous battrons par tous les moyens possibles et avec une grande campagne contre cette injustice ! »

Non au contreprojet de l’initiative pour la sécurité alimentaire et non au blocage des jeux d’argent online 

Le contreprojet à l’initiative pour la sécurité alimentaire a lui aussi été clairement refusé par les délégués. Celle-ci ne contient aucun article visant la libéralisation de l’agriculture et prône au contraire de nouvelles mesures protectionnistes.

Les déléguées ont également décidé de combattre la loi sur les jeux d’argent, qui veut notamment bloquer certains Casinos sur internet, si elle venait à être adoptée sous sa forme actuelle au Parlement lors de la Session d’automne.