Presse
Communiqué de presse 24.03.2023

Initiative sur les rentes : la commission du Conseil national bloque une solution à la menace d’effondrement de l’AVS

La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) propose au Conseil national de rejeter l’initiative des Jeunes Libéraux-Radicaux sur les rentes par 20 voix contre 4 et 1 abstention. Elle empêche ainsi un financement durable et sûr de l’AVS.

Les politiciens sous la coupole refusent de trouver une solution durable à la crise imminente de l’AVS. Matthias Müller, président des Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse, critique la décision de la commission qu’il juge irresponsable vis-à-vis des jeunes générations et demande un changement de mentalité : « Il est grand temps d’agir et d’assurer l’avenir de l’AVS. Les lacunes de financement prévues sont gigantesques et il est irresponsable de ne rien faire pour les combler.»

Le bon sens et l’équité entre les générations commandent de relever progressivement l’âge de la retraite à 66 ans et de le lier ensuite à l’espérance de vie. Ainsi, les coûts supplémentaires engendrés par l’augmentation de l’espérance de vie pourront être répartis équitablement entre toutes les générations.

La CSSS-N a en outre refusé, par 15 voix contre 9 et 1 abstention, d’élaborer un contre-projet à l’initiative sur les rentes et de le soumettre au peuple. Matthias Müller, président des Jeunes Libéraux-Radicaux Suisse, déclare à ce sujet : « C’est un refus clair de travailler. 140’000 personnes soutiennent notre initiative et l’effondrement de l’AVS menace. Il est décevant de voir que la commission du Conseil national ignore les prévisions alarmantes concernant le financement de l’AVS et met ainsi en danger l’avenir de notre AVS.»

Les Jeunes Libéraux-Radicaux demandent aux élus du peuple de prendre enfin leurs responsabilités et de corriger la décision de la commission. Il en va de l’avenir de l’AVS et donc de l’avenir de toutes les générations.