Andri Silberschmidt, 25 ans et originaire de Zurich, a annoncé aujourd’hui qu’il laissera son poste de président des Jeunes Libéraux-Radicaux suisses à la fin de cette année. C’est donc la fin d’une ère couronnée de succès pour les Jeunes Libéraux-Radicaux, marquée notamment par d’importants succès électoraux et l’arrivée de plus de 1500 nouveaux membres. Temps fort de cette période, l’initiative « Pour un système de retraite sûr et pérenne (initiative sur les rentes », qui sera lancée ce mois de septembre 2019.
Après avoir rejoint le parti en 2011, Andri Silberschmidt a fondé et présidé les Jeunes Libéraux-Radicaux du district de Hinwil. Un an plus tard, à l’âge de 19 ans, il prend la présidence de la section du canton de Zurich et est élu président des Jeunes Libéraux-Radicaux suisses au printemps 2016.
Après presque quatre ans à la tête du parti, il souhaite désormais transmettre le flambeau.
Andri Silberschmidt explique :
« Après avoir assumé pendant 8 ans des postes à responsabilité au sein des Jeunes Libéraux-Radicaux, je tiens à laisser la place à un successeur ou une successeuse. Cela permettra un nouveau souffle et une nouvelle dynamique pour le parti qui pourra ainsi essayer de nouvelles choses et d’améliorer encore ce qui se fait. Cette décision me donnera une nouvelle énergie en me libérant du temps et des ressources pour me concentrer davantage sur le PLR et le Conseil municipal de Zurich. »
Première initiative populaire des JLRS
Le conseiller municipal de Zurich a non seulement réussi à faire des Jeunes Libéraux-Radicaux l’une des jeunesses de partis les plus importantes, mais il a aussi considérablement renforcé la base du parti afin d’en faire une force référendaire. Avec leur projet d’initiative, les Jeunes Libéraux-Radicaux prennent une nouvelle voie et deviennent une force de proposition, ce qu’a toujours défendu Andri Silberschmidt : une jeunesse de parti critique, mais toujours constructive.
Pendant son mandat de président, les Jeunes Libéraux-Radicaux suisses ont pu célébrer différents succès en votations populaires. A la tête d’une large alliance de jeunesses de partis contre l’Initiative « AVSplus », les Jeunes Libéraux-Radicaux se sont affirmés comme des partenaires crédibles pour une réforme durable de l’AVS. Un résultat serré mais très important a été obtenu pour refuser le projet « Prévoyance vieillesse 2020 ».
Silberschmidt a également eu un impact durable en coulisses. Un secrétariat professionnel du parti a été mis en place avec la secrétaire générale Maja Freiermuth et, grâce à l’amélioration des ressources financières, le professionnalisme a été encouragé au sein du parti. Le développement d’un programme de promotion et un renforcement ciblé des partis cantonaux ont également contribué à attirer 1673 nouveaux membres en un peu moins de quatre ans. Cela s’est également traduit par de nouveaux mandats politiques aux niveaux local et cantonal.
Matthias Müller, vice-président des Jeunes Libéraux-Radicaux suisses, est fier de ce qu’est devenu le parti : « Grâce à Andri et à la dynamique au sein du comité, l’influence des JLRS dans le paysage politique suisse a manifestement augmenté ; nous sommes également devenus une force importante dans le dialogue politique. Nous tenons à remercier très sincèrement Andri pour sa grande contribution aux Jeunes Libéraux-Radicaux suisses et lui souhaitons bonne chance pour la suite. ».